Comment pratiquer la méditation en marchant ?

Contrairement aux croyances communes, pour méditer, on n’a pas besoin d’être statique.

La méditation peut être faite même en marchant.

Il suffit de savoir maîtriser son mental et de respecter les principes de bases de cette activité.

Comment pratiquer la méditation en marchant

Comment méditer tout en marchant ?

Trouver le lieu idéal

C’est le premier aspect à considérer : l’endroit propice.

Qu’on soit habile à méditer ou débutant, il est important de bien choisir le lieu où méditer.

La marche en particulier est une activité distrayante.

Pour méditer tout en marchant, il vaut mieux choisir un endroit calme où vous pouvez faire des va-et-vient de 15 à 20 pas.

L’endroit doit être paisible et exempt de tout bruit pouvant distraire celui qui médite.

Un endroit paisible pour marcher tout en méditant est aussi un lieu où vous ne serez pas observé.

La raison est que vous pourriez effectuer des gestes qui peuvent paître bizarres aux yeux des passants ou de ceux qui vous regardent.

Idéalement, vous pouvez le faire à l’extérieur en pleine nature.

L’intérieur de votre maison est tout aussi indiqué si toutes les conditions sont remplies.

Trouver le temps nécessaire

On peut faire une marche méditative à tout moment de la journée, mais pour des raisons d’efficacité, il est conseillé de la faire en pleine journée ou à des moments paisibles.

La durée idéale est de dix minutes.

C’est une activité à faire chaque jour pendant une dizaine de minutes.

Toutefois, le soir, pendant que le calme règne, il est aussi possible de faire les 20 pas en aller-retour pendant la durée indiquée.

C’est un comportement thérapeutique qui peut aider à trouver facilement le sommeil.

Quel rythme de pas adopter ?

Vous n’avez pas besoin de faire une longue marche.

Il suffit de quelques pas à fréquence régulière pour entrer véritablement dans la méditation.

Pour ce faire, nous vous conseillons de faire 15 pas sur le chemin que vous avez choisi et de marquer une pause au quinzième.

Il s’agit d’une pause respiration.

Vous pouvez prendre tout le temps que vous voulez pour cette pause respiration.

Lorsque vous vous sentez à nouveau prêt, vous retournez sur vos pas en prenant la direction contraire.

Après 15 pas, vous marquez encore une pause pour respirer.

Vous pouvez faire cet exercice à plusieurs reprises.

Quant à la vitesse de la marche, elle doit être modérée.

Vous pouvez marcher à la vitesse qui vous convient le mieux, mais pour un exercice de marche-méditation, la lenteur est préconisée.

Tous les gestes à faire doivent être naturels sans mouvements exagérés.

La gestuelle

La marche méditative se fait toujours de façon ordonnée.

Lorsqu’elle est bien faite, elle impacte les pensées et modifie les comportements usuels.

Même s’il est difficile de rompre avec vos habitudes, vous devriez mettre en application les composantes basiques de ce type de marche.

Mouvements des pieds et du corps

  • Soulever le premier pied
  • Avancer ce pied un peu en avant (un léger pas)
  • Le mettre sur le sol (le talon d’abord, la plante du pied après)
  • Faire déplacer le poids du corps vers le pied qui se trouve en avant, alors que le pied arrière se décolle du sol, talon en premier.

Pendant que le pied arrière se décolle du sol, vous devez l’observer.

Vous devez aussi essayer de ressentir le poids qui se déplace vers le l’un ou l’autre des pieds lorsque vous êtes en mouvement.

Mouvements des mains et des bras

Pour réussir votre méditation tout en marchant, les mains et les bras doivent aussi être bien mus.

Vous avez deux possibilités.

Vous pouvez les étreindre derrière le dos ou devant.

Vous pouvez aussi les mettre sur les côtés.

Ces deux méthodes sont plus efficaces qu’avoir les bras ballants.

La concentration, une disposition indispensable à toute méditation

Il ne suffit pas de marcher en pleine conscience dans un lieu tranquille à l’abri de tout bruit.

Il faut aussi concentrer son attention sur des sensations normalement acquises : la respiration (le rythme de l’inspiration et de l’expiration), les mouvements des jambes, des pieds, des épaules, etc.

Si vous faites la marche dans la nature, c’est encore mieux.

Vous pouvez concentrer votre attention sur les bruits que font les animaux (les oiseaux par exemple).

Bref, apprendre comment méditer aujourd’hui est indispensable pour son bien-être.


Articles connexes :

Comment bien respirer avec son diaphragme ?